Impossible à traduire

Lorsqu'on discute avec quelqu'un dans une langue qui n'est pas notre langue maternelle, on passe parfois de nombreuses minutes, en plein milieu d'une phrase à chercher LE bon mot. La raison? On n'a peut-être pas encore assimilé le vocabulaire nécessaire pour ce concept en particulier ou on l'a tout simplement oublié. Par contre, parfois, le mot qu'on cherche à communiquer est tout simplement impossible à traduire.

Par exemple :

Si, comme moi, le français est votre langue maternelle et si, comme moi, vous avez vécu ailleurs qu'à l'endroit où vous êtes nés, vous comprenez parfaitement le sens du mot dépaysement. C'est le mot parfait, bien senti, pour exprimer le sentiment d'incomfort soutenable et de visiteur permanent qu'on ressent lorsqu'on n'est pas chez soi (géographiquement parlant). Cherchez à traduire ce mot vers une autre langue de façon concise et vous devrez inclure l'entière définition du mot à votre explication.

De là, la beauté de connaître plusieurs langues. De là, la richesse intellectuelle d'avoir assimilé plus d'une façon de s'exprimer. De nombreux mots sont uniques à la langue à laquelle ils appartiennent et, bien que compris par tous ceux qui la parlent, sont impossibles à transposer fidèlement dans une autre.

Alors, la prochaine fois que j'arrêterai de vous parler en plein milieu d'une phrase pour fouiller dans mon répertoire mental de mots, vous comprendrez un peu mieux la gymnastique intellectuelle en cours pour que je puisse trouver le mot juste dans la langue de départ, comparer les deux langues et, au besoin, reformuler ma phrase pour y inclure la définition complète du mot dans la langue d'arrivée.

Pour une dizaine d'autres illustrations de mots de toutes langues qui sont impossibles à traduire, cliquez ici (article en anglais).

Recent Posts

Archive

Search By Tags

© 2020 ATTACHÉ COMMUNICATIONS

  • w-facebook
  • LinkedIn Clean
  • w-tbird